vendredi 31 octobre 2014

Test De Samsung Galaxy Note 4

Test De Samsung Galaxy Note 4

Comme chaque année, Samsung sort une nouvelle version de sa phablette référence. Avec ce Galaxy Note 4, le constructeur entend montrer une nouvelle fois son savoir-faire en faisant évoluer certaines caractéristiques, sans pour autant révolutionner la formule. Partant avec des bases très solides, nous allons voir si les changements apportés par ce Note 4 sont convaincants et si le géant coréen domine toujours sans partage ce segment des phablettes. On vous dit tout dans notre test complet !

Fiche technique du Samsung Galaxy Note 4

Commençons par la fiche technique du Samsung Galaxy Note 4. Dans le tableau suivant, nous avons mis en gras les principaux changements apportés par rapport au Note 3. On constate que l’écran est de même taille avec ses 5,7 pouces, mais que la définition est maintenant passée au Quad HD et une résolution qui passe donc de 386 à 515 pixels par pouce. Le processeur Snapdragon 805 et son GPU Adreno 420 viennent également gonfler les spécifications.
DésignationGalaxy Note 4Galaxy Note 3
EcranSuper AMOLED de 5,7 pouces, définition Quad HD de 2560 x 1440 pixels, résolution de (515 ppp). Protection Corning Gorilla Glass 3Super AMOLED 5,7 pouce, définition Full HD de 1920 x 1080 pixels, résolution de (386 ppp). Protection Corning Gorilla Glass 3
ProcesseurQuad-core Snapdragon 805 cadencé à 2,7 Ghz (28 nm)Architecture 4 x Krait 450 à 2,7 GHzQuad-core Snapdragon 800 cadencé à 2,3 Ghz
Puce graphique (GPU)Adreno 420Adreno 330
Mémoire vive3 Go de RAM LPDDR33 Go de RAM LPDDR3
Stockage32 Go (24,6 Go disponible)32 Go
MicroSDCarte prise en charge jusqu’à 128 GoCarte prise en charge jusqu’à 64 Go
Appareil photo arrièreSony IMX240 16 Mégapixels f/2.2 et stabilisation optique, vidéo UHD / 4K à 30 FPS, Flash LED13 mégapixels CMOS + vidéo UHD / 4K à 60 FPS, Flash LED
Appareil photo avant3,7 Megapixels f/1.9, mode Selfie à 90º et grand angle à 120º2 Megapixels
Réseau4G (LTE Cat.6 300 / 50 Mbits/s)3G (HSPA+ 42 Mbits/s): 850 / 900 / 1900 / 2100 MHz, 2.5G (GSM / GPRS / EDGE): 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz4G LTE (Cat. 4 150/50 Mbps), 3G (HSPA+ 42Mbps) : 850 / 900 / 1900 / 2100 MHz, 2.5G (GSM / GPRS / EDGE) : 850 / 900 / 1800 / 1900 MHz
ConnectivitéWifi 802.11a/b/g/n/ac (2,4 + 5 GHz MIMO 2×2), Bluetooth 4.1 (BLE, ANT+), MHL 3.0, DLNA, GPS/A-GPS/GLONASS, NFC et InfrarougeWi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac, WiFi Direct, Bluetooth 4.0, DLNA, GPS/GLONASS, MHL 2, NFC
ConnectiqueMicroSIM, Micro USB 2.0, 3 micros (Enregistrement vocal directionnel), prise casque 3.5 mmMicroSIM, Micro USB 2.0 et 3.0, prise casque 3.5 mm
CapteursGestes, accéléromètre, gyroscopique, lumière ambiante RVB, proximité, baromètre, lecteur d’empreintes digitales, UV, fréquence cardiaqueMouvement, Accéléromètre, Géo-magnétique, Gyroscope, Capteur de proximité, de température et d’humidité, Baromètre
AutonomieBatterie de 3220 mAh (amovible)Batterie de 3200 mAh (amovible)
S-Pen15 g, Pointage 15 mm, Niveau de pression 20482.9 g, Pointage 15 mm, Niveau de pression 1024
Résistance à l’eauNonNon
ColorisBlanc, noir, bronze, roseNoir, blanc, rose, rouge
Dimensions153,5 x 78,6 x 8,5 mm151,2 X 79,2 X 8,3 mm
Poids175 grammes168 grammes
OSAndroid 4.4.4 KitKat + TouchWizAndroid 4.4.2 KitKat + TouchWiz
DASDAS pour la tête : 0,315 W/kg
DAS corporel  : 0,273 W/kg.
DAS pour la tête : 0.290 W/Kg
DAS corporel : 0.363 W/Kg
L’appareil photo n’est plus un ISOCELL, mais un capteur Sony IMX240 de 16 Mégapixels. La caméra frontale s’améliore également, tout comme le S-Pen qui possède désormais deux fois plus de points de pressions que son prédécesseur pour toujours plus de précision. Si la taille de l’écran ne bouge pas , les dimensions du Galaxy Note 4 bougent. En effet, il est 2,3 mm plus haut, 0,2 mm plus épais que le Note 3, mais il est 0,6 mm moins large. Un design plus en longueur donc. On note également 7 grammes de plus sur la balance.

Prise en main et design de la phablette

Dans la boite du Galaxy Note 4, on retrouve la notice, la phablette et son S-Pen, ainsi que des embouts neufs pour ce dernier et une pince pour les changer. Les écouteurs intra-auriculaires sont toujours de la partie, avec là aussi des embouts qui s’adaptent à la taille de vos oreilles. La plus grande nouveauté dans ce packaging est sans aucun doute la prise murale « Adaptive Fast Charging » qui comme son nom l’indique va accélérer la vitesse de rechargement du smartphone, nous verrons ça dans la partie autonomie.


Premier contact avec le Note 4, la prise en main se montre plutôt agréable malgré la diagonale de 5,7 pouces. Cela reste très grand dans l’absolu, mais l’augmentation de la taille moyenne des mobiles haut de gamme nous y a peut-être habitués. À titre de comparaison, le LG G3 avec son écran 5,5 pouces parait tout de même plus compact en main.


Les bordures d’écran du Galaxy Note 4 sont assez fines. Particularité au niveau du design, l’écran vient se courber sur les extrémités, jusqu’à toucher le cadre en métal, un détail qui donne un côté plus arrondi et travaillé du plus bel effet. La face avant accueille les capteurs de luminosité et de proximité ainsi que la caméra frontale sur laquelle nous reviendrons dans la partie photo.



Sous l’écran se trouve les habituelles touches tactiles retour et multitâche de chaque côté d’un bouton accueil qui est un peu plus large et plus haut que celui d’un Galaxy Alpha ou d’un Galaxy S5, ce qui rend la fonctionnalité de reconnaissance d’empreinte un peu plus précise à l’usage. On remarque aussi que les bordures d’écran ont un motif avec des rayures horizontales assez discrètes qui ajoutent un peu plus aux détails et au contraste sur cette version noire du Note 4.
Revenons un instant sur un des « défauts de fabrication » qui a fait parler, à savoir l’espace entre les bordures et le début du cadre en métal. Il n’a rien d’énorme et nous n’avons pas constaté de dépôt de poussière particulier après plusieurs jours d’utilisation, contrairement au Meizu MX4 qui souffre lui de ce défaut.


La coque arrière est toujours en simili cuir, mais nous avons perdu les effets de couture qui étaient sur le Note 3, ce qui n’est pas plus mal. Cela est maintenant plus sobre à l’oeil et le simili cuir en plus d’être agréable au toucher ne marque pas du tout les traces de doigts. Les bordures arrondies se terminent sur le cadre en métal.


L’appareil photo de 16 mégapixels est centré avec le flash LED et capteur de fréquence cardiaque juste en dessous. Sur la partie basse se trouvent deux fentes qui accueillent le haut-parleur. On distingue également un petit renfoncement pour accueillir le S-Pen qui laisse dépasser le bout « cranté » du stylet afin de l’attraper plus facilement.



La coque est amovible, tout comme la batterie (tout en longueur), un très bon point en cas de problème avec cette dernière ou si vous souhaitez la changer dans le futur, Samsung proposant souvent des batteries officielles de plus grande capacité quelques mois après la sortie du produit. La partie supérieure gauche abrite l’emplacement pour une carte microSD jusqu’à 128 Go et ainsi que pour la carte microSIM.



Venons-en aux tranches du Galaxy Note 4. Elles sont désormais métalliques et reprennent trait pour trait ce que l’on voit sur le Galaxy Alpha qui a posé les bases d’un nouveau design chez Samsung. Sur la partie supérieure se trouve la prise casque 3,5 mm qui forme une légère bosse à ce niveau. Juste à côté, un premier micro pour la réduction du bruit ambiant, et le capteur infrarouge pour utiliser votre Note 4 comme une télécommande.


Sur la tranche inférieure l’emplacement pour le S-Pen, la prise micro USB 2.0 (pas de 3.0 comme sur le S5) et deux micros pour l’enregistrement vocal directionnel. Sur la gauche, les boutons de contrôle du volume qui sont légèrement plus épais sur les extrémités, la encore comme le Galaxy Alpha. Enfin sur la gauche le bouton d’allumage et de mise sous tension de la phablette.




Revenons maintenant à ces tranches métalliques qui ont leurs extrémités biseautées, donnant un côté un peu anguleux qui marquent une différence avec les arrondis des bordures d’écran et du dos de l’appareil. Ces tranches renforcent l’esthétique globale et mettent en avant la matière métallique sur cette version noire, donnant un côté noir/argent assez réussi.


Ces angles peuvent parfois légèrement accrocher les doigts, mais rien de rédhibitoire non plus. Samsung a donc fait le choix de matière premium avec un mélange de métal et de simili cuir, maîtrisant parfaitement son sujet. En revanche, il manque encore quelque chose à Samsung pour atteindre le niveau de conception exemplaire de certains de ses concurrents, nous pensons évidemment aux smartphones HTC qui gardent à notre avis une longueur d’avance de ce côté. Un renouveau est tout de même attendu au niveau du design chez Samsung.


Galaxy Note 4 vs Galaxy S5 vs Galaxy Alpha

Il nous a paru intéressant de comparer le Note 4 avec les autres smartphones de la gamme, à savoir le Galaxy S5 et le Galaxy Alpha. Comme vous pouvez le constater, nous sommes en présence de trois gabarits bien distincts. L’Alpha et son écran de 4,7 pouces, le S5 et ses 5,1 pouces et enfin le Note 4 et sa dalle de 5,7 pouces.

De gauche à droite : Galaxy Alpha, Galaxy S5 et Galaxy Note 4
À vous de voir si vous privilégiez la prise en main et la compacité, ou le confort de lecture et dans le cas du Note 4 l’apport du S-Pen et de ses fonctionnalités que nous allons aborder plus loin dans ce test. À l’avant, on constate que les boutons et les capteurs sont placés exactement au même endroit. On note également un design moins arrondi pour l’Alpha et le Note 4 par rapport au S5.

Le Galaxy Alpha et le Galaxy Note 4 côte à côte
Une fois retourné, on remarque les choix de Samsung pour faire évoluer le design de ses appareils au fil des mois. Le S5 possède un dos en plastique avec de petits trous, l’Alpha a lui un dos en plastique un peu plus lisse avec de toutes petites croix qui rendent un peu mieux à l’oeil et enfin le Note 4 a voulu jouer encore une fois la carte du simili cuir, comme son prédécesseur le Note 3.

Le Galaxy Alpha à gauche, puis le Galaxy S5 et enfin le Galaxy Note 4

Le flash et le capteur de fréquence cardiaque sont décalés à gauche du capteur photo sur le Galaxy Alpha, et le haut-parleur de ce dernier n’est pas à l’arrière, mais sur la tranche inférieure du téléphone. Concernant les tranches, on voit clairement que le Galaxy Alpha a été un tournant pour Samsung par rapport au S5 donc la couleur grise sur le plastique ne rend vraiment pas aussi bien que les autres modèles de la marque.




L’Ecran Quad HD

Le Galaxy Note 4 est équipé d’un écran 5,7 pouces Quad HD, une première pour Samsung avec sa gamme Note. La définition est de 515 pixels par pouces contre 386 ppp pour le Note 3. L’affichage est donc extrêmement fin, tellement fin que l’on a du mal à faire la différence avec un écran Full HD 1080p sur une diagonale de cette taille.

Encore une fois, nous pensons que 2560 x 1440 pixels sur un écran de moins de 6 pouces est loin d’être indispensable, même si la qualité est le confort d’affichage des pages est bien au rendez-vous. Samsung a surement pensé à son casque de réalité virtuelle Gear VR qui utilise le Note 4 pour fonctionner et qui nécessite une très haute résolution pour avoir de bons résultats.
Le mode basique est à notre sens le plus fidèle au niveau du rendu des couleurs, même si ceux qui sont habitués à en prendre plein la vue pourraient trouver ça « terne », question de perception. Le mode photo n’est pas mauvais non plus et se situe à mi-chemin entre les deux précédents au niveau de la saturation.


Les angles de vision sont très bons et vous n’aurez aucun problème à distinguer ce qui est affiché à l’écran si vous n’êtes pas parfaitement en face ou que vous regardiez un film avec quelqu’un. Le Super AMOLED offre toujours des noirs d’une profondeur infinie, et un bon rendu des couleurs. Comme toujours sur les mobiles haut de gamme Samsung, l’homogénéité des couleurs sur toute la surface de l’écran est exemplaire.


Parlons maintenant des couleurs de l’écran Super AMOLED. Par défaut, Samsung propose l’affichage adaptatif qui a la particularité qui adapte la gamme des couleurs, la netteté et la saturation sur certaines applications uniquement. Si vous cherchez de la justesse dans l’affichage des couleurs, ce mode comme le mode cinéma ne sont pas à conseiller tant la saturation des couleurs est importante (ce que certains aiment peut-être).

De gauche à droite : le Alpha, le S5 et le Galaxy Note 4

Enfin, la luminosité maximum est suffisamment importante pour utiliser le grand écran de 5,7 pouces en extérieur sans craindre les rayons du soleil. Un vrai confort dans l’affichage qui impactera évidemment l’autonomie si vous poussez la luminosité au maximum.

Benchmarks et performances

Le Galaxy Note 4 est-il un monstre de puissance ? Avec le tout dernier processeur quad-core Snapdragon 805 de chez Qualcomm cadencé à 2,5 GHz et son GPU Adreno 420 associé à 3 Go de RAM, la nouvelle phablette de Samsung en a sous le pied ! On commence avec quelques benchmarks indicatifs, AntuTu affiche 46983 points, ce qui est évidemment au-dessus du Note 3. Basemark OS II donne un score global de 740 points, avec une partie graphique qui se démarque des autres scores.

Vellamo met en avant les excellents scores du Note 4 en navigation web avec HTML 5, Metal et Multicoeurs.Même chose sur Basemark X avec 31285 points en qualité moyenne et 18880 en haute qualité. Avec 4075 points, PCMark tient à préciser que nous avons entre les mains un des smartphones les plus puissants du marché et que « tout fonctionne très bien ».

C’est également ce qui ressort des performances graphiques du GPU Adreno 420 qui malgré une définition d’écran importante de 2560 x 1440 pixels s’en sort très bien. Epic Citadel en mode Ultra High Performance donne un score de 50,7 images par seconde, ce qui est excellent, presque aussi bon que les 50,7 FPS du Motorola Moto X 2014 qui a lui un Snadragon 801, mais une définition « seulement » Full HD.


La définition Quad HD impacte donc les performances, mais la puissance du Soc Snapdagon 805 compense largement. Dans une session de jeux de 15 minutes sur Nova 3, nous n’avons constaté aucun ralentissement et presque aucune chauffe pour le Note 4, ce qui est vraiment appréciable. Même chose pour Real Racing 3 qui tourne aussi bien que sur un écran Full HD, la définition du jeu étant upscalé pour un affichage en QHD.


Vous l’aurez compris, nous n’avons rencontré aucun ralentissement ni aucune chauffe particulière. Le Snapdragon 805 est extrêmement puissant et fait du Note 4 l’un des smartphones les plus puissants que nous avons testés. Nous avons déjà hâte de tester les performances du SoC de Qualcomm sur Android 5.0 et le Nexus 6.


Interface logicielle TouchWiz et fonctionnalités S-Pen

Le Note 4 tourne sous Android 4.4 KtKat avec l’interface Samsung TouchWiz adapté au S-Pen. En effet, on retrouve ce qui existe déjà sur les derniers smartphones de la gamme Galaxy, mais la présence du stylet est loin d’être anodine. C’est même ce qui fait même largement la différence par rapport aux autres produits Samsung, mais également aux phablettes concurrentes qui ne vont pas aussi loin dans les fonctionnalités. Avant de détailler tout ça, notons que le passage du smartphone à Android 5.0 ne fait aucun doute et que la mise à jour devrait arriver pour cette fin d’année 2014.

Commençons par l’écran de verrouillage qui affiche un raccourci vers l’appareil photo, mais également votre nombre de pas avec S Health ainsi que les notifications de messages et un lecteur de musique lorsque l’application est lancée. Un appui long sur une zone vide du bureau affiche les paramètres de l’écran d’accueil, mais aussi la possibilité d’ajouter des widgets et de changer le fond d’écran.

Le panneau des notifications est le même que sur les autres terminaux Galaxy, à savoir des icônes raccourcies rondes qui sont entièrement personnalisables que ce soit au niveau de l’affichage ou de l’ordre d’apparition. Juste en dessous on retrouve toujours le contrôle de la luminosité ainsi qu’un accès rapide à S Finder et à la connexion rapide aux appareils à proximité.

L’écran de gauche est entièrement consacré à Flipboard qui est complètement intégré à l’interface. À vous de choisir les thématiques qui vous intéressent dans la liste proposée. Flipboard est toujours aussi esthétique, mais n’est malheureusement pas personnalisable à l’extrême au niveau de l’ajout de certains flux RSS.

Le multitâche et le multifenêtre ont été repensés sur le Note 4. Lorsque vous appuyez sur la touche tactile de gauche, l’affichage des applications se fait sous forme de cartes, à la manière d’Android 5.0 Lollipop. Un indice de plus qui nous indique que la prochaine version d’Android est déjà en préparation chez Samsung. Une icône multifenêtre apparait également dans la barre des titres de certaines applications système. Pratique.

Le multifenêtre est plus poussé que jamais, le Note 4 exploite parfaitement la taille et la définition de son écran. Restez appuyé sur la touche retour pour faire apparaitre la barre du multitâche à droite ou à gauche de l’écran. Vous pouvez alors mettre deux applications les unes à côté des autres, transférer du contenu texte ou photo de l’une vers l’autre quand cela est possible, ou encore redimensionner les fenêtres à votre convenance.
Si l’affichage est limité à deux applications côte à côte, vous pouvez en garder bien plus à porter de main. Les fenêtres flottantes ainsi que l’affichage sous forme de bulles rend le nombre d’applications sur un même écran très important. Le roi du multifenêtre, c’est bien le Note 4 !

Le S-Pen et Air Command qui font toute la différence

Comme sur le Note 3, Air Command est de la partie. Il s’agit d’un menu qui s’affiche lorsque vous approchez le S-Pen de l’écran et que vous appuyez sur le bouton qui se trouve sur le stylet. Vous allez le voir, ce sont ces fonctionnalités qui font tout le sel de l’interface et qu’on ne retrouve pas ailleurs.
Commençons avec Action Memo. Pour ceux qui ne connaissent pas, cette commande affiche un petit post-it sur lequel vous allez pouvoir prendre les notes que vous voulez comme un nom, un mail, une adresse ou encore un numéro de téléphone. La grande différence est que le Note 4 va reconnaître ce que vous venez d’écrire à la main avec le S-Pen pour l’utiliser dans les applications. Notez une adresse pour lancer la recherche sur Google Maps ou un numéro de téléphone et un nom pour l’enregistrer aussitôt dans les contacts ! Très pratique et efficace.

La sélection intelligente porte bien son nom, elle permet de détourer un élément de l’écran à l’aide du stylet. Le texte et les images seront reconnus, ainsi que l’URL si le contenu vient d’un site web comme c’est le cas dans notre exemple. Vous pouvez ensuite utiliser le contenu que vous avez sélectionné sur une autre application ou l’envoyer par mail, SMS ou sur les réseaux sociaux. Vous pouvez aussi mettre de côté vos sélections sous forme de petites cartes avant de les réutiliser au moment voulu.


Image Clip va plus loin dans la sélection d’images et la capture d’écran avec la possibilité d’exploiter la précision du stylet afin de dessiner précisément la forme que vous voulez capturer et ensuite la partager à quelqu’un ou vers une autre application. Très pratique lorsqu’on ne veut pas avoir à éditer une capture de l’écran complet. Là encore simplicité et efficacité.

La dernière fonctionnalité est justement capturée qui prend une photo de l’écran sur lequel vous vous trouvez. La différence est que vous allez pouvoir écrire directement dessus à l’aide du stylet et des différentes options pour choisir la taille de votre mine, sa couleur et différents effets. Les outils gomme et rognage sont également de la partie. Pratique par exemple si vous voulez prendre une capture d’écran sur Google Maps et entourer un lieu pour ensuite l’envoyer à quelqu’un.

Oui l’écran du Galaxy Note 4 est très grand, mais vous allez tout de même pouvoir l’utiliser à une main grâce au mode prévu à cet effet. Un mouvement d’aller-retour depuis le coin de l’écran réduira la fenêtre, à vous ensuite de l’ajuster en fonction de la taille que vous préférez. De 4,5 à 5 pouces environ.

Un autre moyen de ne pas avoir à aller chercher les touches et bouton en dessous de l’écran : le panneau touches latéral. Les boutons home, retour et multitâches s’affichent alors ou voulez sur l’écran, de quoi les placer juste en dessous de votre pouce !

L’activation du mode de saisie à une main permet également de réduire la taille de certains éléments comme le clavier Samsung par défaut ou encore la calculatrice. Là encore, le but et de pouvoir tout taper avec une seule main confortablement.

Le S-Pen fait partie intégrante du Note 4 et de l’expérience logicielle, si bien que Samsung a mis en place une fonctionnalité pour ne pas le perdre ou l’oublier. Une fois activée, la phablette donnera une alerte sonore et ouvrira une fenêtre pop-up si vous vous déplacez avec le smartphone et que vous avez laissé le stylet de côté. Bien pensé.

Pen Up est une application communautaire de dessin fait avec le S-Pen. Le but pour Samsung est ici de mettre en avant l’aspect créatif du S-Pen fabriqué avec Wacom qui offre deux fois plus de points de pression que le précédent, 2048 contre 1024. De quoi le rendre plus précis et encore plus agréable pour écrire, mais aussi dessiner des oeuvres. On en retrouve quelques-unes très impressionnantes dans cette application.

L’application galerie est toujours aussi complète avec une grande possibilité de tri des photos en fonction des informations détectée. Ainsi, votre Note 4 est capable de reconnaitre les visages, mais également les paysages ou encore les photos de vos plats. En approchant le stylet d’une image, cette dernière s’affiche en plus grand dans un aperçu.

Multimédia et Son

Que vaut l’expérience sonore sur le Galaxy Note 4 ? C’est un haut-parleur unique situé au dos du téléphone qui assure la sortie du son. Si la puissance est au rendez-vous, le son a vite tendance à saturer, ce qui est assez dommage.
Nous nous sommes également habitués aux haut-parleurs frontaux des concurrents qui en plus d’offrir un bon rendu ont l’avantage de ne pas être obstrués par vos mains lorsque vous prenez le téléphone à l’horizontale pour regarder une vidéo par exemple. C’est clairement un des points faibles du Note 4, dont la prise jack 3,5 mm reste la meilleure solution pour le son.

L’application musique reste elle inchangée avec une bonne gestion de tous les formats audios et des pochettes, le tout avec différents types d’affichage. Au niveau des options sonores, vous avez accès à « Sound Alive » qui comprend un égaliseur audio pour les plus pointus d’entre vous, mais aussi on mode basique qui permet d’ajuster les réglages sonores en fonction de quatre critères qui vous feront penché vers différents styles de musiques : instrument, aigu, basse et vocal. Enfin, le mode « Adapt Sound » est lui uniquement accessible une fois les écouteurs branchés (en Bluetooth également).

Côté vidéo, l’application est très épurée. Deux onglets, un pour vos vidéos personnelles, un autre pour celles qui sont sur d’autres appareils avec lesquels vous êtes connectée, comme votre Box par exemple. Lorsque vous lisez une vidéo, vous pouvez la partager sur un autre écran, la laisser dans une petite fenêtre tout en faisant autre chose avec notre 4, ou encore utiliser le stylet pour avoir un aperçu des différentes scènes sur la ligne de temps.


Comme nous l’avons vue dans la partie performances, aucun problème pour jouer aux jeux les plus gourmands, même avec la définition native de 2560 x 1440 pixels de l’écran. En fonction des jeux, vous serez toujours entre 30 et 60 FPS. Un grand confort de jeu donc, on n’en attendait pas moins avec une telle fiche technique.

Téléphone, 4G+ et GPS

Oui le Galaxy Note 4 fait également téléphone ! La qualité des appels et très bonne. Selon les chiffres de Samsung, le DAS a un peu augmenté par rapport au Note 3, passant de 0.290 W/Kg à 0.315 W/Kg, au niveau de la tête. Pour le DAS corporel, c’est l’inverse, le niveau baisse passant de 0.363 W/Kg à 0.273 W/Kg. Ce qui dans l’absolu reste assez bas.

Le mode Download Booster est de la partie, il permet d’utiliser à la fois le WiFi et votre réseau cellulaire pour améliorer le taux de transfert, notamment pour les téléchargements. La fonctionnalité Reseau Intelligent est également très intéressante, votre Note 4 pourra ainsi basculer du réseau WiFi au réseau cellulaire en fonction de la qualité de la connexion, et entre le réseau WiFi 2,4 et 5 GHz en fonction de la porté de ses derniers.

La connexion 4G fonctionne très bien, elle est de catégorie 6 et proposent donc des débits théoriques allant jusqu’à 300 Mbits/s. L’accroche GPS est également très bonne avec un premier fix en 5 secondes seulement.

Appareil photo

Commençons avec l’application photo. L’interface est très simple avec un bouton pour la photo et un pour la vidéo, le mode HDR activable à la volée, le bouton option et l’accès aux différents modes photo. Parmi eux on retrouve le Focus sélectif pour isoler un sujet avec un bel effet de flou en arrière-plan (bokeh). Il est également possible de prendre des selfies avec l’appareil photo arrière qui reconnaîtra votre visage et prendra la photo automatiquement.
Pour capture une photo, vous pouvez d’ailleurs paramétrer le bouton de contrôle du volume pour qu’il serve à déclencher la photo, la vidéo ou encore le zoom.



La caméra avant passe de 2 mégapixels à 3,7 mégapixels f/1.9 avec un mode Selfie à 90º et un grand angle à 120º en faisant un panorama. Les effets sont nombreux et le Galaxy Note 4 joue clairement la carte des selfies de groupe en améliorant son capteur.

Samsung a donc abandonné son capteur ISOCELL pour adopter un Sony IMX240 de 16 mégapixels. Pour le meilleur ? Et bien il faut avouer que les photos sont d’excellente qualité, du moins lorsqu’elles sont prises dans de bonnes conditions de luminosité. Comme vous pouvez le voir, l’image est détaillée avec du piqué, le rendu est bon, quelle que soit la prise de vue.


L’une des grosses nouveautés est le mécanisme de stabilisation optique qui apporte un réel plus pour la netteté des photos et les petits mouvements difficilement maitrisables lorsque l’on prend des clichés. C’est également très efficace pour la capture de vidéo (nous proposerons une démonstration vidéo un peu plus tard dans ce test), à condition de filmer en Full HD. En effet, cette option n’est pas disponible pour la captation en 4K/UHD.


Le zoom est puissant, mais dégrade fortement la qualité comme on peut le voir avec la photo du bateau ou l’on perd rapidement en détail, attention donc à ne pas trop le pousser sans ses retranchements pour garder une qualité correcte.

Les captures sont extrêmement rapides et la mise au point sélective efficace. L’exposition se règle automatiquement, ce qui peut parfois entrainer des zones d’ombres un peu trop marquées. C’est là que le mode HDR intervient et se montre redoutablement efficace. Comme vous pouvez le voir sur les photos suivantes, le HDR peut réellement illuminer vos photos qui seraient sinon trop sombre pour être exploitées.



Les photos de nuit ou dans de faibles conditions de luminosité sont forcément moins bonnes, mais le capteur ne s’en sort pas trop mal, mieux que celui du Note 3 et du Galaxy S5. La stabilisation optique n’y est pas pour rien et même de nuit le capteur du Note 4 s’en sort honorablement (essentiellement au centre de l’image) avec un lissage qui n’est pas trop important. C’est le mode nuit qui s’active automatiquement dans ses conditions, la prise de vue est donc un peu plus longue.

Eclairage artificiel



Vous l’aurez compris, bien qu’il ne soit pas parfait, l’appareil photo du Galaxy Note 4 est vraiment excellent et en fait un des meilleurs photophone du moment.

Batterie, autonomie et recharge rapide

C’est une batterie de 3220 mAh qui est embarquée dans le Note 4, soit seulement 20 mAh de plus que sur le Note 3. La taille de l’écran n’a pas changé, mais sa définition est passée au QHD. L’autonomie est-elle bonne ? Oui elle l’est. Dans le cadre d’une utilisation assez poussée, nous avons tenu 1 journée et 9 h pour faire tomber la batterie à 13%.  C’est un très bon résultat donc avec cette journée et demie. Si vous en avez un usage modéré, vous tiendrez sans problème deux jours.

Samsung intègre bien sûr un mode d’économie d’énergie ainsi que le mode ultra. Ce dernier vous fait passer le smartphone en noir et blanc en restreignant l’accès à certaines applications et économiser au maximum l’énergie, de quoi prolonger l’autonomie de quelques heures lorsque vous êtes dans le rouge.
L’autonomie est donc bonne et la consommation très bien optimisée malgré l’écran Quad HD et une batterie quasi identique. On se dit que Samsung aurait pu aller encore plus loin grâce à cette optimisation en gardant un écran Full HD.

Concernant la recharge rapide, il suffit que l’option soit activée dans les paramètres d’alimentation et d’utiliser le chargeur rapide fournit par défaut avec la phablette. C’est le processeur Snpadragon 805 de Qualcomm qui gère cette technologie Quick Charge 2.0. Ainsi en l’espace de 30 minutes, vous pouvez charger 30 à 35% de batterie, ce qui est très pratique lorsque vous avez peu de temps. Pour une recharge complète, la batterie a mis 1h15 pour passer de 19% à 100%, ce qui est excellent !
Test De Samsung Galaxy Note 4 .

2 commentaires: